Bienvenue sur le site officiel de la commune de
Site officiel de la Mairie de Malleval

 

VIEUX CHÂTEAU DE ROCHE CHAUVE

Planté sur un nid d’aigle dominant l’église, c’est le plus ancien des deux châteaux. Il est cité en 1119 dans un document signé du Pape Calixte II. Artaud, seigneur de Malleval, en fait hommage en 1152 à l’archevêque de Vienne. Ces ruines ont quasiment disparu aujourd’hui.

                              

 

CHÂTEAU DES BARONS DE MALLEVAL

Construit au XIIème siècle, Renaud de Forez en est propriétaire au XIVème siècle. C’est lui qui fait de Malleval le chef-lieu de bailliage en 1336. Le bailliage et la cour présidiale seront transférés à Bourg-Argental en 1482, c’est le début du déclin du village. Seule la partie Nord Est a échappé à l’incendie du village en 1574 (voir Petit Château).

                              

 

PETIT CHÂTEAU

Seule partie de l’ancien château des barons de Malleval ayant survécu au terrible incendie de 1574. Actuellement habité, nous pouvons encore apercevoir sa belle tour ronde et de son portail en ogive.

                              

 

COMMANDERIE

Le bâtiment est le prétoire de justice de la baronnie. Depuis la révolution, il a servi de presbytère, de mairie, d’habitation. Aujourd’hui, il est utilisé en salle des fêtes et salle d’exposition.

                              

 

GRENIER À SEL

Maison du XVIème siècle très bien conservée. Belle fenêtres à meneaux, angle à pan coupé. Elle servait à entreposer le sel remonté depuis la méditerranée, produit indispensable lourdement imposé par la Gabelle.

                              

 

MAISON DU BEFFROI

Cette maison, aussi appelée maison du Pendu, n'est pas la plus imposante, ni la plus remarquable de la vieille cité, mais elle possède une part de mystère qui ne peut manquer de porter l'attention sur elle. En effet, dans sa façade, au-dessus de la porte, sont plantés quatre os grisâtres ressemblant à des tibias humains. L'histoire voudrait qu'ils aient été placés là pour attirer l'attention des passants et les prévenir du sort qui les attendait s'ils ne respectaient pas la loi du seigneur. Fort heureusement, il ne s'agit que d'os de chevaux que l'on a mis à cet endroit pour obéir à une obscure tradition architecturale. Il n'en demeure pas moins qu'avec ses os et son blason mal déchiffré, cette maison conserve une part attirante de mystère.

                              

 

ÉGLISE

Ancienne chapelle du château construite au XIème siècle, elle dépendait de la paroisse de Saint Pierre. Incendiée en 1574 lors de l’attaque de Malleval par les huguenots, reconstruite à partir de en 1606, Le chœur de style roman en forme d’abside est la seule trace de l’église originelle. Elle est agrandie pendant le siècle qui suit. On peut « lire » cet agrandissement en observant l’extérieur et l’intérieur.

                              

 

CHAPELLE SAINT-CLAUDE

Cette petite chapelle, entourée de vignes, fut construite en 1750. Restaurée plusieurs fois depuis, elle servait autrefois pour les messes de la Saint-Vincent, (Saint patron des vignerons Il est célébré chaque 22 janvier car cette date marque pour la vigne, la fin du repos hivernal). Des baptêmes et des mariages y ont également été célébrés.

                              

 

MAISON DE LA PRÉBENDE

Autrefois, toute marchandise devait payer un droit d’entrée à la porte accolée à cette maison.

                              

 

LA PETITE SORBONNE

Maison désignée ainsi en raison des prêtres oratoriens et professeurs de la Sorbonne qui l’aurait occupée au XVIIe siècle.